Viroflay 2025 : désaffectation, déclassement et cession d’un terrain situé place de la Fête

Publié le par Suzanne EGAL

Viroflay 2025 : désaffectation, déclassement et cession d’un terrain situé place de la Fête

Lors de la séance plénière du lundi 18/11, les différents projets nous ont été présentés ainsi que les éléments qui ont conduit au choix de la meilleure offre pour chacun des 2 projets. Dans les 2 cas, un réel effort a été fait pour une bonne intégration dans le quartier et en faciliter l’acceptation par la population.

Revenons au terrain Place de la Fête.

Ce terrain appartenant à la ville, la ville et à EPFIF la vile peut imposer ses choix. Nous apprécions que ce projet comporte 40 % de logements sociaux (28) dont des logements familiaux. Malheureusement nous ne connaissons pas la proportion de logements familiaux en PLAI.

Contrairement à la plupart des programmes réalisés ou en cours, ces logements seront en diffus au lieu d’être regroupés dans une allée dédiée, nous saluons ce nouveau pas vers la mixité sociale.

Par contre, nous regrettons qu’un seul bâtiment soit doté d’un ascenseur. En conséquence la plupart des appartements de ce programme ne seront pas accessibles.  Nous déplorons que depuis la loi ELAN, le taux d’appartements accessibles dans un programme soit passé de 100% à seulement 20%. L’ascenseur n’ait obligatoire que si l’immeuble comporte au moins 3 étages. Avec ce projet on voit un exemple de situation où on crée 64 logements avec un très faible niveau d’accessibilité. Nous rappelons, comme chacun peut en faire le constat par lui-même, que le parc de logements existant est majoritairement non accessible et qu’il est nécessaire d’en créer de nouveaux pour accueillir les personnes en perte de mobilité. Les propriétaires qui achèteront un appartement dans cette résidence devront déménager lorsque leur mobilité sera moins bonne.

La construction de la piscine et de ce nouvel ensemble d’habitations va reconfigurer l’environnement de la Place de la Fête. Dans le cadre de l’aménagement de cette place, il sera très important de tout mettre en œuvre pour permettre un accès sécurisé à la route de la Sablière et au Parc de Bon repos notamment pour les personnes vivant dans l’EPHAD voisine qui ne possède aucun espace vert.

Enfin, contrairement au programme du terrain dit des réservoirs, ce programme ne comporte pas de création d’équipement public, le projet d’une salle pour l’événementiel ayant été abandonné. La cession du terrain dégage une marge conséquente 5 200 000 €. A quel investissement la majorité destine-t-elle cette recette ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article