Tribune Juin 2018

Publié le par Suzanne Egal

Au cours des derniers conseils municipaux, nous avons examiné plusieurs délibérations en lien avec l’amélioration de l’habitat et les économies d’énergie. Dans son budget 2018 la ville n’affecte que 2% de ses investissements au plan d’économie d’énergie pour ses bâtiments et l’éclairage public. Elle développe certes son parc de véhicules électriques pour réduire la pollution locale mais n’offre toujours pas de borne de recharge pour véhicules électriques sur son territoire.

En tant que citoyens, nous devons nous engager résolument pour économiser l’énergie et réduire notre impact sur l’environnement. Alors que 46% de l’énergie est consommée par les bâtiments d’habitation et du tertiaire et qu’à Viroflay plus des deux tiers des logements sont antérieurs à 1975, date des premiers textes en faveur de la réduction de consommation d’énergie, notre ville et Versailles Grand Parc tardent à s’engager dans une politique incitative en direction des particuliers.

La ville devrait inciter les propriétaires individuels et les copropriétés à agir pour réduire les passoires thermiques qui grèvent les budgets et poussent les plus modestes à renoncer à se chauffer convenablement.

Elle doit largement faire connaître les services offerts par SOLIHA en termes d’aide à l’amélioration du confort ou d’économie en énergie : dans le cadre d‘une convention avec la ville, SOLIHA conseille les particuliers avant la réalisation des travaux, les aide à estimer les coûts des améliorations et à obtenir les financements. Alors que notre convention couvre jusqu’à dix dossiers par an, seulement 3 dossiers ont été traités l’an dernier, pour une modeste contribution de 2 000 € de la ville.

La ville doit ouvrir un budget significatif d’aide aux études et aux travaux d’économies d’énergie dans le parc privé viroflaysien et adhérer à la SEM Energie Posit’If qui finance ces travaux.

Elle doit mener des campagnes d’information à travers tous ses outils de communication pour faire connaître les possibilités. Un espace info-énergie existe à Versailles Grand Parc avec une permanence conseil 3 fois par semaine, or cette information est absente du  site de Viroflay et reste ignorée des Viroflaysiens.

D’autres collectivités, comme Saint-Quentin en Yvelines, ont développé des moyens bien plus ambitieux.

Groupe Solidaires à Viroflay

Sabine Besnard (01 30 24 35 45)
Jean-Marie Lebreton (01 30 24 45 26)
Suzanne Egal (01 30 24 23 63)

contact@solidairesaviroflay.fr
www.solidairesaviroflay.fr
www.facebook.com/solidairesaviroflay

Publié dans Tribunes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article