NOTRE POSITION SUR LE SCHEMA REGIONAL DE COOPERATION INTERCOMMUNAL

Publié le par Julien Bouffartigue

Lors de la séance du Conseil Municipal du 21 novembre, il nous a été proposé de voter une délibération donnant un avis défavorable au projet de schéma régional de coopération intercommunale, prévoyant l'inclusion de Viroflay d'une communauté d'agglomération de près de 800 000 habitants, recouvrant notamment les territoires de Versailles Grand Parc, de St Quentin en Yvelines et du Plateau de Saclay. Voter favorablement revenait à donner d'une part notre accord sur la caractère défavorable de cet avis, mais aussi sur les arguments justifiant ce choix.

Pour trancher cette question, il était nécessaire de notre point de vue de poser une seule question : une telle intercommunalité rendrait-elle l'action publique locale plus cohérente et efficace ?

Or, on ne voit pas bien ce qui relie aujourd'hui Versailles Grand Parc et le Plateau de Saclay. Ces deux espaces ne sont pas desservis par les mêmes axes de transport, il y a peu d'échange de population que soit à travers des trajets domicile-travail, les parcours scolaires, les sorties culturelles ou commerciales. Les habitants de l'un ont donc rarement l'occasion de croiser les habitants de l'autre. Bref, ces deux espaces ne forment pas un même bassin de vie, un même territoire.

Pour cette raison, SOLIDAIRES A VIROFLAY s'oppose à un tel projet. Malheureusement, l'argumentation proposée dans la la délibération était tout autre et nous ne pouvions nous y associer. En effet, elle présentait comme un problème l'obligation de gérer au niveau de cette entité toutes les compétences aujourd'hui traitées par au moins une des entités amenées à fusionner. De notre point de vue, cet alignement pas le haut aurait constitué au contraire une chance, à la condition, bien sûr, que le territoire sur lequel il s'appliquait avait du sens.

La délibération présentant d'autres problèmes d'ordre technique, comme les problèmes de calendrier ou de différence de niveau d'endettement. Or toutes ces difficultés se surmonteraient s'il existait une véritable volonté politique pour un projet intercommunal réellement ambitieux. Cette volonté constitue une part importante du projet politique portée par SOLIDAIRES A VIROFLAY. Nous ne pouvions donc voter favorablement cette délibération et nous nous sommes abstenus.

Publié dans Versailles Grand Parc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article